Translate

dimanche 4 septembre 2022

C'est la rentrée!

 Nous avons eu le plaisir d'échanger avec vous lors de la journées des associations, nous aurons le plaisir de vous accueillir dès le lundi 5 septembre pour la reprise.


Tous les renseignements (horaires, plans) sont sur la page "Qui sommes-nous?" et le formulaire d'inscription est sur la page éponyme.

A bientôt sur les tatamis!

jeudi 1 septembre 2022

29ème stage d'été à Wavrechin-sous-Denain

La dernière semaine d'août a traditionnellement lieu le stage d'été de Wavrechin-sous-Denain organisé par la ligue du Nord au profit de la fédération européenne de notre école, l'ESTAM.

C'est l'occasion pendant une semaine de rencontrer de nombreux experts dont maître Maroteau lui-même qui animait le stage!

Le maître entouré des chefs instructeur de France, de Belgique, de Malte et de république Tchèque

Le stage était composé de deux heures et demi de cours par jours sur cinq jours. Il y avait un cours d'aïkijujutsu (défense à main nues) et d'un cours de iaïdo (sabre japonnais).

Pour l'aikijujutsu, le thème du stage était de se défendre contre un adversaire potentiellement contaminé par un virus transmissible par voies aériennes (Covid, si tu nous entends...). L'objectif était d'utiliser des techniques de défense sans que le visage de l'adversaire ne soit trop proche!

Les cours de iaïdo ont eu pour thème une révision générale qui a été très profitable à un membre du club qui a ainsi pu obtenir son 3ème dan (sandan) en Iaïdo Takeda-ryu Maroto-ha.


Cela a été et surtout l'occasion de retrouvailles avec les membre de notre ligue régionale!


Et bien au-delà, des retrouvailles avec des amis de France et d'ailleurs puisque étaient présents, outre des membres d'un peu toute la France, des amis Belges, Maltais et Tchèques!

Encore un stage riche d'enseignements techniques mais aussi humains!

texte: Arnaud Cei-Saurel

Photo: Jade Gustin

vendredi 19 août 2022

Grosse mise à jour

 Suite à des problèmes techniques et de disponibilité, le principal animateur de ce blog n'a pas pu faire d'article au fur et à mesure de l'année. Mais ce n'est pas pour cette raison qu'il ne s'est rien passé, loin s'en faut!

La saison a réellement démarré les 11 et 12 décembre 2021 par le dernier stage des instructeurs animé  par Maître Maroteaux. En effet, ce dernier ayant annoncé qu'il commençait à se réduire ses apparitions pour se concentrer sur les hauts gradés a animé le 26ème et dernier stage des instructeurs à Chartres, lieu de naissance de notre branche (Ryu-ha). Bien entendu, notre instructrice faisait partie des étudiants.

Puis, après la coupure hivernale, eurent lieu les traditionnels kagami biraki pour fêter la reprise des cours en cette nouvelle année 2022! Le club a participé à celui tenu par notre chef instructeur régional (Senseï Seguin 7ème Dan) à Vauhallan.

Mais certains membres du club n'ayant pu se rendre à Vauhallan sont allés fêter la reprise un peu plus au sud à Monfavet (près d'Avignon) pour le premier stage animé par le nouveau chef instructeur régional de la ligue Provence Alpe Côte d'Azur: senseï Carnicer (8ème Dan).

La pandémie ayant fini de limiter les déplacements, les stages ont repris de plus belle! et les membres du club s'en sont donné à cœur joie!

Cela a commencé avec le stage de notre ligue régionale les 12 et 13 mars dernier. Et pour cette édition , le club a eu plaisir et la joie de voir être consacrée sa première ceinture noire. Éric s'est vu reconnaitre shodan en Iaïdo takéda-ryu Maroto-ha. C'est le résultats de plusieurs années d'investissements et de courage pour ce pilier du club. Bravo à lui!

Début avril, le club a répondu à l'appel de Frédéric Bouin, instructeur du club de Saint Martin-les-Titinghem (Pas de Calais) pour un stage sous la houlette de senseï Fourneyron (7ème Dan). Ce stage a permis de voir une autre facette de l'enseignement de Maître Maroteaux. C'est la richesse de notre école: une base unique et solide qui permet à des artistes martiaux de s'exprimer de façon très variée!


Le mois de mai a vu la tenue du stage SFTM animé par notre chef instructeur régional, senseï Seguin (7ème Dan). Il est rappelé que ce stage permet de financer la revue interne de l'école.

En mai, fait ce qu'il te plait et certains de nos membres sont allés aux sources du club en retournant au club de Metz pour suivre le stage de la ligue de Lorraine. En effet, les fondateurs du club de Sotteville-lès-Rouen ont tous commencé rue d'enfer à Metz, lieu du stage. Notre instructrice a pu assister au passage de grade de Nidan (2ème Dan) en aïkijujutsu d'une élève du cours enfant qu'elle co-animait avec Senseï Pachurka, l'instructeur du club de Metz.

 

A l'appel du chef instructeur de notre ligue, un dernier cours a été donné à Vauhallan. Cela a permis une rencontre entre tous les instructeurs de notre ligue ou leur représentant pour un bilan de fin d'année et en préparation de la nouvelle saison.


Enfin, l'été n'a pas été synonyme de pause puisque des membres du club ont participé au premier stage d'été dans les Vosges dans un dojo traditionnel.

 



De plus comme chaque année, le club est présent à l'été au stade, manifestation organisé par la mairie de Sotteville-lès-Rouen. Nous y organisons des initiations tous les vendredi de 17h30 à 18h30.


Voilà, une année bien chargée!

Le rendez-vous est pris pour la journée des associations qui aura lieu le 3 septembre prochain au stade Jean Adret.

A bientôt!

Texte: Arnbaud cei Saurel

Photo: Aïki Goshindo Kaishi et Renaud Seguin




lundi 30 août 2021

C'est la rentrée

 La saison 2021 s'est terminée avec la fin de l'opération "Un été au stade" où l'on vous a fait découvrir notre passion sous les lunettes de Saeko la noix de coco (plus souvent sous le parapluie, mais quand même). Cette fin de saison a aussi été marquée par le retour des stages! Plusieurs membres du club ont pu ainsi profiter des enseignements de maître Maroteaux (9 ème Dan) lors d'un stage réservé aux Yudansha (minimum ceinture moire).

La saison qui va suivre s'ouvre sous de meilleurs auspices avec le retour des cours d'Aïkijujutsu et self-défense avec contacts et la poursuite des autres disciplines que sont le Iaïdo, le Kenjutsu, le Ju-kempo et le Jodo. Pour plus de renseignement, je vous invite à consulter la page "Qui sommes-nous". Nos tarifs sont disponibles et mis à jour sur la page "Feuille d'inscription". Enfin, nous sommes soumis à la même réglementation que toutes les activités sportives et sommes tenus au contrôle du Pass sanitaire au début de chaque cours jusqu'à nouvelles directives nationales. 

Nous pourrons discuter de tout cela et bien plus encore lors de la journée des associations sottevillaises qui aura lieu cette année au stade Jean Adret, rue du 14 juillet.

A bientôt!

samedi 7 août 2021

Yamato-Takeru-no-Mikoto : la légende

 

A la lecture du chapitre historique du manuel technique d’Aïkijujutsu à l’usage des Mudansha par maître Maroteaux, on apprend que : « le prince Yamato-Takeru-no-Mikoto fut le premier à instaurer le système éducatif et militaire du clan Takeda ». Qui est-il ? Quelle fut sa vie ?

La genèse de sa Geste vient du fait qu’il aurait démembré son frère jumeau. Ce dernier se serait approprié des femmes destinées à leur père, le douzième empereur du Japon : Keiko.

Ce dernier, effrayé par la cruauté de son fils et ne pouvant pas le sanctionner directement, lui demanda de pacifier des rebelles Kumaso. En allant vers l’objet de sa quête, Yamato-Takeru alors nommé Osu-no-Mikoto passe par le temple d’Amaterasu dédié à la déesse du soleil dont la grande prêtresse est sa tante, Yamato-hime-no-mikoto, et à laquelle il emprunte de riches vêtements de femme. S’introduisant dans le village des rebelles Kumaso grimé en femme, Osu-no-Mikoto saoule les deux chefs, puis en tue un par surprise et vainc le second. Ce dernier, à l’agonie lui donnera son patronyme final qui est Yamato-Takeru : brave héro du Yamato.

 

Son retour triomphant ne faisant pas les affaires de son père, il est renvoyé en mission pour pacifier la province Izumo. Là encore il s’attaque au chef en usant de stratagème. Il fabrique une réplique d’épée en métal mais faite en bois. La réputation de Yamato-Takeru s’étant répandue, il est accueilli aimablement. Suite à une baignade, ce dernier propose au chef des Izumo de faire un échange d’épée puis propose un entrainement d’escrime. Avec son épée d’emprunt, Yamato-Takeru blessa mortellement le chef d’Izumo et parti non sans s’être moqué du vaincu par une chanson.

A nouveau victorieux, il fut renvoyé en mission avant même son retour pour finir la conquête du Japon, à l’est.  

En chemin, il passa à nouveau par le temple tenu par sa tante qui lui donna l’épée Kusanagi et un sac de jute. Il rencontre ensuite la princesse Miyazu qu’il épouse. Ce voyage marque le début de sa déchéance du fait de son orgueil. Il offense le dieu de la mer et sa maitresse, Ototachibana, se sacrifie en se jetant par-dessus le bateau qui les conduit pour apaiser la colère du dieu alors qu’ils sont pris dans une tempête. Arrivé à destination et sa réputation faisant, il est piégé sur une plaine de hautes herbes enflammées afin d’être vaincu à distance. Avec le contenu du sac de jute (des allume-feux), il crée un contre-feu puis arrive à s’échapper à l’aide de l’épée magique qui ouvre une trouée dans le feu en fauchant les herbes ou ses ennemis (l’imagerie shintoïste comparant souvent les hommes au blé des champs).


 Sa mort intervient dans la province de Ise suite à une nouvelle offense du dieu du mont Ibuki qui le maudit en le rendant malade. La légende veut, qu’à sa mort, il se soit transformé en pluvier blanc. Son mausolée est dans la ville de Ise dans l’actuelle préfecture de Mie.

 Texte: Arnaud Cei Saurel

Images: Wikipédia

Nota: cet article est paru dans la revue Aïki Goshindo Kaeshi n°86

dimanche 18 juillet 2021

Sous les lunettes de Saeko, la noix de coco

 Depuis quinze jour maintenant, le club a rejoint l'opération de la maire: un été au stade!

Ainsi, vous pourrez nous retrouver tous les vendredis de 17h00 à 18h00 au sein de l'arène ou, si il y a trop de monde aux abords ou dans l'espace Hawaï.

Le programme complet est consultable ici .

A ces occasions nous vous ferons partager notre passion pour les arts-martiaux traditionnels japonais.

A bientôt sous le soleil!

Image et photo: mairie de Sotteville-lès-Rouen

Texte: Arnaud Cei Saurel 


samedi 26 juin 2021

Test de fin d'année

 Le traditionnel test de fin d'année s'est déroulé le 18 juin dernier avec un rattrapage exceptionnel le 23/06.

Tous les adhérents présents du club ont été évalué et deux d'entre eux se sont vu reconnaitre 3ème Jyu en Iaïdo Takéda-Ryu Marot-ha.


Bravo à Eliott et Théo!

Texte et photo: Arnaud Cei Saurel